mercredi 20 octobre 2010

Diam's a l'lie Maurice - INTERVIEW

Share

Le concert à l’Ile Maurice aura lieu le samedi 6 novembre prochain au centre de conférences de Pailles.
À quelques semaines du grand jour tant attendu par beaucoup de fans, la chanteuse aux mille succès se confie dans cet article.


«Jeune demoiselle», «La boulette» ou encore «Cœur de bombe» sont autant de tubes qui résonneront le 6 novembre au centre de conférences de Pailles. À quelques semaines du grand jour tant attendu par beaucoup de fans, la chanteuse aux mille succès se confie.


Comment vous sentez-vous à quelques semaines de votre premier concert à Maurice ?
Je suis vraiment heureuse et pressée d’y être ! J’ai une histoire très particulière avec l’île Maurice, si vous saviez...

Connaissez-vous l’île ? Qu’est-ce qui vous plaît dans notre pays ?
Je suis venue cinq fois en cinq ans ! Toujours pour des vacances et pour décompresser entre chaque concert et/ou album, ou tout simplement pour fuir Paris lorsque j’étais prise dans un tourbillon de travail. La première fois que je suis allée en mer, j’ai pleuré devant la beauté du paysage et c’est pour cette raison que je suis revenue tant de fois.


À Maurice, j’aime la nature bien sûr, mais aussi la sérénité que j’ai toujours vue chez les gens lors de mes visites. On m’a toujours très bien accueillie, où que je me sois rendue. Que je fusse dans un site touristique ou tout simplement chez l’habitant, ce fut toujours agréable. J’ai une profonde attache pour cette île. J’en parlerai d’ailleurs dans mon livre à venir car c’est chez vous que de nombreux événements importants de ma vie se sont produits.


Que proposerez-vous aux Mauriciens lors de votre unique concert chez nous ?
C’est la première fois que je viens y donner un concert et je ne vous cache pas que je ne sais pas du tout à quoi m’attendre… Quoi qu’il en soit, nous donnerons comme partout ailleurs : le meilleur. 

Qu’est-ce qui a changé entre la Diam’s d’aujourd’hui et la Diam’s du début ?
J’ai grandi, je suis montée tout en haut de la montagne au fil des années, puis une fois tout en haut j’ai trébuché et je suis mal tombée… C’est ce que j’ai essayé de retranscrire dans mon album S.O.S : ce trop-plein de gloire, d’argent, de monde autour de moi m’a vraiment fait du mal. C’est pour ça que je me suis faite discrète ces dernières années. J’ai eu besoin de me reconstruire et de donner un «vrai» sens à ma vie. Je dirai donc que je ne suis plus du tout la même qu’à mes débuts pour la bonne et simple raison qu’aujourd’hui, je suis en paix. 


On connaît bien la chanteuse… Est-ce qu’on peut savoir qui est la personne derrière ?
Il y a effectivement beaucoup de choses que les gens savent déjà au travers de mes textes, mais il y a aussi beaucoup de choses que j’ai finalement gardées pour moi. 


Je pense qu’il est important de garder les choses secrètes désormais et de faire preuve de plus de pudeur. Mais je sais aussi qu’il y a quelques zones d’ombre que je me dois d’éclaircir vis-à-vis de mon public. C’est pourquoi j’écris actuellement un livre qui aura pour but de rétablir certaines vérités me concernant et aussi de faire taire beaucoup de rumeurs et de fausses informations à mon sujet. Mais aussi et surtout pour pouvoir expliquer plus en profondeur l’histoire de ma fondation et ce qui m’a poussée, un jour de janvier 2009, à tout plaquer pour parcourir plusieurs pays d’Afrique afin de monter le Big up project (www.bigup-project.org). Personne ne sait vraiment ce que je fais au sein de cette association, c’est pourquoi il me faut plus qu’une interview pour m’exprimer ! Rendez-vous l’année prochaine pour le livre !


Quelle est votre actualité en ce moment ?
Une tournée mondiale ! Celle-là même qui me fait passer par votre île, mais aussi par La Réunion, Madagascar, Alger, Tunis, Dakar, Douala et Yaoundé si tout se déroule comme prévu. Puis, à compter de janvier, je pense me donner à fond à ma fondation. Je ressens vraiment le besoin de passer du temps auprès de ceux qui en ont besoin… 

Quelques mots à vos fans mauriciens…

J’ai hâte de vous rencontrer et surtout de tester si vous êtes aussi chauds et fous qu’on me l’a dit… Merci pour votre soutien !


À vos billets !

L’événement s’annonce grandiose. Sur une initiative de GIAL Event, le concert de la jeune chanteuse aura lieu le samedi 6 novembre prochain au centre de conférences de Pailles et durera une heure et trente minutes. Les billets sont en vente dans le Rézo Otayo. Tarifs : Places debout en parterre : 

Rs 500 / Adhérent Otayo : Rs 450

Places assises numérotées en gradins :

Carré d’Or : 

Rs 1200 / Adhérent Otayo : Rs 1 100

Première : Rs 900 / Adhérent Otayo : Rs 850

Seconde : Rs 700 / Adhérent Otayo : Rs 650.

Lire >> grandbaie.mu

Source: 5pluslt

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails